Les personnages célèbres

La reine Margot © Le Puy-en-Velay, musée Crozatier.

La reine Margot © Le Puy-en-Velay, musée Crozatier.

extrait de "Sigillographie de l’ancienne Auvergne" de Philippe de Bosredon,1895

extrait de "Sigillographie de l’ancienne Auvergne" de Philippe de Bosredon,1895

Portrait de Rigaud d'Aureille ©Centre des Monuments Historiques

Portrait de Rigaud d'Aureille ©Centre des Monuments Historiques

Des personnages marquants pour le pays d’Issoire

La reine Margot

La reine Margot a laissé en Auvergne un souvenir vivace où la légende prend souvent le pas sur l’histoire.

La forteresse du château d’Usson aujourd’hui disparue abrita de 1586 à 1605 Marguerite de Valois. Largement compromise dans les querelles religieuses et politiques de son époque, Marguerite de Valois du quitter la cour de son frère le roi Henri III en 1583 et entamer un long périple au travers du royaume de France. En 1586, elle se réfugia au château d’Ybois, qui appartenait à sa mère Catherine de Médicis. Sur ordre de Henri III,  le marquis de Montboissier-Canillac vint l’arrêter pour l’emprisonner dans une forteresse réputé « la plus forte place du royaume » : Usson. Dans ce château  composé de 20 tours et 3 enceintes, la Reine Margot réussit peu à peu à adoucir son emprisonnement forcé en faisant d’Usson l’une des cours les plus raffinées de son temps. Elle y écrivit aussi ses mémoires, inaugurant en cela un genre littéraire, et tint correspondance avec les plus brillants esprits de l’époque, tel Montaigne. En 1605, après bien des tractations avec son époux Henri de Navarre, devenu entre-temps le roi de France Henri IV, elle obtint enfin l’autorisation de regagner Paris, où elle mourra en 1615.

Robert Le Magnifique et la cour de Vodable

Robert Dauphin (1169-1234) est sans doute le représentant le plus emblématique de la lignée des Dauphins d’Auvergne, qui prirent une part active dans les affaires du temps.

Robert dit « le Magnifique », fut chevalier mais aussi un poète qui relata au sein de maints couplets et « sirventès » ses démêlés avec le roi de France Philippe-Auguste et le roi d’Angleterre Richard Cœur de Lion. Il fit de sa cour de Vodable le lieu de fêtes brillantes, où seigneurs et troubadours s’affrontaient lors de joutes oratoires et chantées et rivalisaient d’esprit pour attaquer ou célébrer les seigneurs du vosinage, dénoncer sur le mode satirique les abus et les richesses du clergé, ou bien chanter l’amour et la galanterie…

Rigaud d’Aureille

C’est le grand homme de la lignée d’Aureille (1450-1517).

D’abord simple écuyer, il devint Maître d’hôtel des rois Louis XI, Charles VII, Louis XII et François Ier, puis il embrasse une carrière diplomatique.C’est ainsi qu’il voyagea en Italie, en Autriche et peut-être à Malte, avant de revenir dans ses terres de Villeneuve et d’être nommé en 1510 bailli des montagnes. Il s’y fera construire un nouveau château à la place de l’ancien hôtel familial. Le château de Villeneuve-Lembron constitue aujourd’hui un des rares témoignages d’un château seigneurial des débuts de la Renaissance.


Galerie photos

Sur le même thème

Eglise Notre Dame de Mailhat à Lamontgie, à 15 minutes d'Issoire en Auvergne

Un art roman

Le règne de l’art roman A l’époque romane au 12ème et 13ème siècle, ...

Visite guidée du chevet de l'abbatiale Saint-Austremoine à Issoire

Issoire

Issoire aux portes du Sud Ville d’Auvergne de 15 000 habitants, Issoire est id...

Eglise romane de Colamine-sous-Vodable

Les sites clunisiens

 La vie monastique En 910, Guillaume 1er (dit le Pieux) fonde à Cluny en Bourgo...