Ca coule de source

Pêche dans l'Allier @OT Pays d'Issoire

Pêche dans l'Allier @OT Pays d'Issoire

Cascade, couze Pavin © Michelle Baron

Cascade, couze Pavin © Michelle Baron

La fontaine des lions, Plauzat © N. Dutranoy, Pays d'Issoire

La fontaine des lions, Plauzat © N. Dutranoy, Pays d'Issoire

En Pays d’Issoire, l’eau est présente sous toutes les formes et a façonné le relief. Ces lieux aquatiques sont propices à toutes sortes d’activités : balade, randonnée, pêche, canoë, baignade, ou tout simplement farniente…


La colonne vertébrale : la rivière Allier

Affluent de la Loire et traversant le Pays d’Issoire du nord au sud, l’Allier est réputée être la dernière rivière d’Europe restée sauvage. En effet peu aménagé par l’homme, cette rivière offre une grande richesse écologique avec des espèces végétales remarquables et protégées, de nombreuses espèces animales (loutres, castors..) et plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux nicheurs.

A une époque, le saumon y abondait car il venait s’y reproduire. A tel point qu’il était clairement stipulé dans les contrats des ouvriers travaillant à proximité qu’il ne devait pas en manger plus de 2 fois par semaine ! Longtemps disparu, le saumon revient ces dernières années grâce à des aménagements de passe et effacements de barrage.

Aujourd’hui, la rivière calme ou imprévisible selon les moments se prête bien à la pratique du canoë et de la pêche.


Les couzes

Pour approcher sources, couzes ou cascades, nous vous proposons un circuit voiture pour découvrir l’eau dans tous ces états en Pays d’Issoire.

A l’ouest de l’Allier, c’est le territoire des couzes (mot auvergnat signifiant torrent, rivière) : la couze d’Ardes, la couze Chambon, la couze Pavin. Ces rivières descendent du massif du Sancy et vont toutes se jeter dans l’Allier en s’encaissant  dans des gorges et en suivant le même tracé que les coulées de lave. Ces couzes sont propices à la pêche à la truite.


Les cascades

  • La cascade du Gour d’appât à Apchat : « Gour » est un mot ancien désignant des creux profonds et pleins d’eau, se formant au bord des rivières. La particularité de ce site tient à la façon curieuse dont l’eau a creusé, lissé, galbé la roche granitique pour former une sorte de chapelle surélevée dont l’eau sort en cascade.
  • La cascade d’Apcher, en forme de Y, est à la limite du Puy-de-Dôme et du Cantal, elle surgit brusquement sur la route, après un virage. Elle se situe à 500 mètres après le village d’Apcher (commune d’Anzat-le-Luguet) en direction d’Allanche.
  • La cascade du Breuil à Sauxillanges est facilement accessible depuis le centre-ville par un petit chemin. C’est une balade ombragée, agréable lors des fortes chaleurs de l’été.
  • Située sur la couze d’Ardes, la cascade de Jassy, non loin de Saint-Alyre-es-Montagne au hameau de Jassy est un site rafraichissant lors d’une excursion dans le Cézallier.
  • A Issoire, dans le jardin René Cassin sur le couze Pavin, tout à côté de l’Office de Tourisme, il y a également une jolie cascade à découvrir.

Les sources

C’est un élément très original du patrimoine naturel de l’Auvergne et le Pays d’Issoire en concentre un bon nombre.

"L’eau-vergnate", l’Auvergne est célèbre pour ses fromages mais aussi pour ses eaux minérales. Pour consommer une eau "made in Pays d’Issoire", on vous recommande l’Ardésie à Ardes-sur-Couze, ou bien l’Hydroxydase, une eau minérale naturelle gazeuse du Breuil-sur-Couze, vendue uniquement en pharmacie.

Comment ces sources se forment-elles ? Les eaux de pluie s’infiltrent dans les failles et descendent en profondeur. Dans son chemin vers les entrailles de la terre, elles se réchauffent et remontent, plus légères. Au passage, elles se chargent de sels minéraux et de gaz carboniques. Ces éléments qui se dissolvent dans l’eau varient selon la nature et la composition chimique des roches traversées, ce qui fait que chaque source est unique !

Parmi ces sources, certaines sont salées et abritent une flore maritime aussi dénommée « halophile » (qui aiment l’eau).

Avec ses sources, c’est presque la mer au pied des volcans !

Certaines sont même mises en bouteilles et commercialisées ce qui prouve leur qualité !

Découvrir les sources du Pays d’Issoire


Baignade dans le plan d’eau du Vernet-la-Varenne

Seul site « officiel » de baignade du Pays d’Issoire, ce plan d’eau artificiel de 3 hectares est un endroit agréable et calme pour passer une journée en famille. En juillet et en août, la baignade est surveillée de 11h à 12h et de 14h à 18h. Possibilité de louer des pédalos et buvette/restauration sur place.


La pêche

Que ce soit dans un lac, une rivière, une couze ou un étang, en Pays d’Issoire, les sites de pêche sont aussi variés que vos envies. Le poisson roi, bien sûr, c’est la truite mais on peut aussi pêcher brochets, ablettes, chevaines, lotes, salmonidés, carpes, tanches et adopter sa technique de pêche préférée !

Découvrir nos parcours de pêche


Galerie photos

Sur le même thème

Village de La Godivelle entre 2 lacs, Cézallier, Pays d'Issoire, Auvergne

Le Cézallier

« La petite Ecosse auvergnate » Le plateau volcanique du Cézallier, appelé pa...