Fermer

Travaux à l’Abbatiale Saint-Austremoine – on vous dit ce que l’on sait !

Travaux à l'abbatiale Saint Austremoine : façade Nord près 2017
0 -

Attention, travaux en cours !

Depuis 2016, l’abbatiale vit au rythme d’un chantier hors normes. Des corps de métiers aussi variés que des maçons, sculpteurs, maçons, charpentiers, menuisiers, couvreurs se succèdent pour restaurer ce chef d’oeuvre de l’art roman. Dans cet article, on vous dit tout ce que l’on sait sur les travaux à l’abbatiale Saint-Austremoine que l’on a la chance de voir évoluer au jour le jour depuis notre bureau d’accueil situé juste en face de ce splendide édifice !

2 précédentes restaurations marquantes

Depuis sa construction, l’abbatiale n’a cessé d’évoluer. Dès 1840, l’abbatiale est inscrite sur la première liste des monuments classés et connaît une campagne de restauration de grande envergure,  conduite par l’architecte Aimond-Gilbert Mallay. Lors de ce chantier, les restaurateurs ont souhaité restituer la période romane de l’édifice et ont donc fait le choix de faire disparaître tout qui était postérieur à l’époque romane.

On retient notamment de ces travaux :

  • Abattement des anciens bâtiments monastiques qui jouxtaient l’église de manière à isoler de toute part le monument
  • Dégagement d’une chapelle postérieure à l’époque romane sur la façade Nord
  • Une toiture de dalles à recouvrement en pierre de Volvic, en remplacement de l’ancienne toiture de tuiles canal
  • L’imposant clocher polygonal sur la façade occidentale (1847)
  • La façade occidentale est entièrement reconstruite (1841)
  • L’intérieur a été intégralement peint sous la direction d’Anatole Dauvergne, artiste peintre, restaurateur et archéologue attaché à la commission des Monuments Historiques. C’est la vivacité des couleurs de ces peintures qui surprennent encore tant de visiteurs qui pénètrent dans l’abbatiale !

Dans les années 1990 et 2000, une importante campagne de travaux a été menée pour redonner de l’éclat au chevet. Les parements furent nettoyés et une toiture de tuiles rouge vint remplacer les dalles en pierre de Volvic.

Les travaux actuels

Aujourd’hui, la ville d’Issoire, soucieuse de préserver son patrimoine, mène un important chantier pour restaurer notamment les couvertures et les parements de l’abbatiale.

  • Les toitures

Les restaurateurs du 19ème siècle avaient rénové la toiture en plaçant des dalles de pierre de Volvic. Le choix de ce matériau s’est rapidement avéré problématique car les dalles de Volvic étaient lourdes et poreuses, et fragilisaient l’édifice. Le chantier actuel a pour but de remplacer toutes les toitures de l’édifice par des tuiles canal. Celles-ci sont produites à Brives-Charensac en Haute-Loire.

  • Les parements

L’objectif est également de restaurer les parements en restituant la couleur des pierres : les tonalités roses, blondes ou grises de l’arkose, les couleurs bleues des pierres de Volvic….

La restauration des pierres en arkose a été un vrai casse-tête pour les maîtres d’œuvres ! Comment trouver une technique qui ne soit pas abrasive mais tout de même efficace ? Des tests ont été effectués jusqu’à ce que la solution soit trouvée :  le nettoyage cryogénique ! Et ce n’est pas de la science-fiction! Cette technique consiste à projeter des cristaux de glace carbonique sur le support à nettoyer. Elle est non abrasive, ce qui n’altère ni la couleur de la pierre, ni sa qualité.

Un soin tout particulier est apporté également aux joints. Ils sont tous repris.

Là encore, la tâche n’est pas facile car la couleur du joint doit s’adapter aux multiples couleurs qui composent les pierres de l’abbatiale. On a utilisé pour refaire ces joints de la chaux naturelle, du sable de l’Allier et des tuiles concassées.

Les corniches sont également recouvertes de feuilles de plomb.

  • Les peintures dans la chapelle du transept Nord

Cette partie intérieure de l’édifice a subi d’importantes dégradations à cause des infiltrations venant du toit.

Lors de la première tranche, le décor du 19ème siècle a été repeint à l’identique.

  • Évacuation des eaux pluviales

En complément de la restauration des toitures, un écoulement plus performant et plus adapté au monument a été mis en place.

Des travaux en 3 tranches

Rome ne s’est pas fait en un jour ! Ce sont plus de 3 ans qui sont nécessaires pour restaurer l’abbatiale pour un montant approchant les 3 millions d’euros. Les travaux ont été divisés en 3 tranches :

  • Tranche 1

Toitures et élévations des transepts Nord et Sud et du massif Barlong avec la tour de la croisée

  • Tranche 2

Toitures et élévations du clocher Occidental et des tours Nord et Sud

  • Tranche 3

Toitures et élévations de la nef, des bas-côtés nord et sud de la sacristie.

 

Des (re)trouvailles

  • Une porte gothique

Cette porte a été trouvée dans l’un des murs du transept nord. elle était recouverte d’une épaisse couche d’enduits. Cette porte permettait peut-être de rejoindre une chapelle située au Nord et qui a disparu depuis.

  • Un chapiteau dans la porte gothique

Dans les matériaux qui comblaient cette porte gothique, un chapiteau a été retrouvé. Fragmentaire, il est désormais exposé au centre d’art roman qui ouvre ses portes début mai.

  • Jarres

Des jarres ont été mises au jour dans le mortier de chacune des voûtes du transept. Elles servaient peut-être à tester le poids de la toiture, si celle-ci se cassait, cela pouvait signifier que le poids de la toiture et des piliers étaient trop fortes.

  • Les bas-reliefs sur la façade Nord

Les bas-reliefs situés à une dizaine de mètres au-dessus de la place ont été restaurés.

 

On vous invite maintenant à découvrir par vous-mêmes la nouvelle jeunesse de la belle dame d’Issoire. Nous tiendrons cette page à jour en fonction des informations qui nous seront transmises !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Office de tourisme du Pays d'Issoire

9 place Saint Paul - 63500 ISSOIRE

A proximité de l'Abbatiale Saint-Austremoine

+33 (0)4 73 89 15 90

Horaires d'ouverture 2018

[ Pendant les vacances scolaires : du lundi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h30 à 17h30] [ Hors vacances scolaires : du lundi au vendredi de 14h30 à 17h et le samedi de 9h30 à 12h30 ] [ Vacances d'été : du lundi au samedi de 9h30 à 18h30 et le dimanche de 10h à 12h30 et de 14h30 à 18h30 ]